Nouvelles
Symposium sur le binge drinking au meeti...

Congrès français de Psychiatrie , symp...

Binge drinking : une catastrophe annoncée ? Par sebastien chary dans Newsletter - CQFPSY       Retour CFP 2015Sessions thématiques du congrès 2015 :S22 &...
Le Figaro : Le binge drinking affecte vi...

Le binge drinking affecte visiblement le cerveau Mots clés : binge drinking, alcool, Addiction, jeunes, adolescents, réveillon Par Pauline Fréour - le 28/1...
Le Figaro : Binge drinking: comment la m...

Binge drinking: comment la mémoire est-elle touchée? Mots clés : alcool, jeunes, adolescents Par Mickael Naassila - le 11/09/2015 AVIS D'EXPERT - Les connaissances s...
Le Courrier picard: PICARDIE La biture e...

PICARDIE La biture express fait un ravage chez les ados Publié le 03/09/2015 Courrier picard Il suffit de deux bitures express (binge drinking) en 24 heures pour que la mémoire soit att...
Le Monde : Deux cuites, et une mémoire ...

Deux cuites, et une mémoire qui flanche LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | 17.08.2015 à 15h23 • Mis à jour le 18.08.2015 à 19h04 | Par Sandrine Cabut image: http://s2.lemde.fr/image2x/2015/...

Nouvelles

Présentations aux Etats-Unis
Posté le 23/02/2012, 11:01

Le Professeur Dai Stephens et le Professeur Dora Duka ont présenté les résultats du projet AlcoBinge au Centre de recherche sur l'alcool 'Bowles Center' de l'Université de Caroline du nord (Chapel Hill) le 30 janvier 2012). Le Professeur Stephens a également présenté les résultats à la Conférence d'hiver sur les recherches sur le cerveau, Snowbird, UT (25/01/2012). Le Pr. duka a présenté les résultats  à l'Université Yale le 9 janvier 2012.




Livret "Ivresse express": connaître les faits
Posté le 22/02/2012, 23:11

Le partenaire de l'Université de Sussex ont publié une brochure intitulée "Binge Drinking: Connaître les faits», qui est distribué aux élèves âgés de 16 à 18 ans qui se préparent à aller à l'université (6th form students) et aux étudiants de l'université de tout le Sussex (Février 2012).




Discussion avec les lycéens
Posté le 22/02/2012, 23:07

Le Dr Tamzin Ripley a donné une conférence aux élèves de 16 à 18 ans qui se préparent à aller à l'unviersité (6th form students) le 11 février 2012. Cette conférence portait  sur l'effet de binge drinking sur la fonction cérébrale. Elle a été donnée dans le cadre des Journées Portes Ouvertes du département de Psychologie de l'Université du Sussex.




Présentation d'étudiants de premier cycle à l'Université du Sussex
Posté le 08/02/2012, 15:11

Le Dr Tamzin Ripley a présenté un exposé intitulé «L'alcool et binge drinking» aux étudiants de premier cycle à l'Université duSussex, le vendredi 25 Novembre 2011. Elle a discuté des problèmes de consommation excessive d'alcool au cours de l'adolesence en donnant des exemples provenant des études à la fois humaines et animales qui ont été menées dans le cadre du projet AlcoBinge.




Présentation
Posté le 17/11/2011, 10:12

Le Pr Mickael Naassila a présenté les résultats du projet interreg IVA AlcoBinge lors de la 2nde journée scientifique de l’IREB organisée le 9 novembre 2011 à Paris. http://www.ireb.com/sites/default/files/Programme%20journée%20scientifique%20du%209%20novembre%202011.pdf

ABSTRACT: L'addiction à l'alcool est une maladie chronique dont la vulnérabilité dépend de l'interaction complexe entre des facteurs génétiques et environnementaux. Parmi ces facteurs, on retrouve aussi la précocité d'exposition qui semble être un bon facteur prédictif de la vulnérabilité à présenter ultérieurement un usage nocif d'alcool voire une addiction. A ce jour assez peu d'études précliniques ont apporté la preuve qu'une exposition à l'alcool survenant alors que le cerveau n'a pas fini sa maturation induit une plus grande vulnérabilité à développer une addiction. C'est dans ce contexte et grâce à un financement européen que nous avons exploré chez le rat, l'impact à long terme des intoxications alcooliques répétées pendant l'adolescence en termes de propension à consommer de l'alcool et de sensibilité à ses propriétés appétitives et aversives ainsi qu'en termes de motivation à consommer le produit. L’étude des aspects motivationnels est en effet capitale dans le champ des addictions. Nous recherchons également dans quelle mesure cette motivation est bien associée à une plus grande vulnérabilité à devenir dépendant dans un modèle animal unique en Europe. Dans ce modèle la susceptibilité à la consommation excessive d'alcool est mesurée pendant l'induction de la dépendance par l'exposition chronique et intermittente à des vapeurs d'alcool. En effet, Il ne suffit pas de proposer de l’alcool à un animal pour espérer élucider les bases neurobiologiques de l’addiction. L’alcool pouvant être consommé pour ses propriétés anxiolytiques, nous avons mesuré le comportement de type anxieux chez les sujets adultes qui ont été exposés pendant l’adolescence à des intoxications alcooliques. Nous explorons également les neuroadaptations qui pourraient expliquer, au moins en partie, la vulnérabilité à l'addiction à l'alcool après une exposition précoce avec une technique de criblage de l'expression de familles de gènes et de protéines impliqués dans la neurotransmission (PCR array et protéomique iTRAQ) dans les structures cérébrales clefs de l'addiction (Noyau Accumbens, Amygdale, hippocampe, cortex). Enfin nos études portent aussi sur les atteintes en termes de plasticité synaptique qui est à l'heure actuelle un des substrats neurobiologiques les plus pertinents pour expliquer les processus d'apprentissage et de mémorisation et aussi les processus à la base de la transition d'une consommation contrôlée à l'addiction




Présentation
Posté le 17/11/2011, 10:10

Les Prs Mickael Naassila et Olivier Pierrefiche ont présenté les derniers résultats obtenus dans le cadre du projet européen Interreg IVA AlcoBinge lors du 13ème meeting de l’ESBRA à Vienne du 4 au 7 septembre 2011. Les résultats présentés concernaient la vulnérabilité à l’addiction après une exposition au binge drinking à l’adolescence ainsi que les atteintes de plasticité synaptique induites par l’alcool. Ce meeting a regroupé 350 chercheurs et professionnels de santé de 44 pays.

ABSTRACTS :

P53
BIDIRECTIONAL HIPPOCAMPAL SYNAPTIC PLASTICITY IS DIFFERENTLY AFFECTED BY ETHANOL DURING BINGE DRINKING IN ADOLESCENT RAT

O. Pierrefiche1, M. Kervern2, A. Bellanguez1 and M. Naassila1

1.      1Université de Picardie Jules Verne, Amiens, France
2.      2Centre de Psychiatrie and Neurosciences, Paris, France

Abstract

Young people are particularly susceptible to the impairing effects of alcohol. Memory impairments often involve modifications in the ability of hippocampal neurons to establish long-term potentiation (LTP) and long-term depression (LTD) of excitatory neurotransmission; however, few studies have examined how repeated ethanol exposure during adolescence affects this bidirectional plasticity in hippocampus. Numerous studies have shown that cognitive deficits and alteration of LTP in hippocampus are induced by heavy drinking during adolescence. Presently, insufficient animal research has investigated the effect of EtOH exposure on the different forms of synaptic plasticity during adolescence. In the present work funded by a European INTERREG IVA grant (AlcoBinge project), we have investigated the effects of single or repeated EtOH exposure on both LTP and LTD in CA1 hippocampal neurons of adolescent Sprague–Dawley rats. Experiments were performed on dorsal hippocampal slices (400 μm thick) prepared from adolescent/peri-adolescent rats (P38-P60). Single or repeated ethanol exposure was carried out with 3.0 g/kg ethanol injected intraperitoneally in order to achieve quickly high blood ethanol concentrations. Extracellular recordings from CA1 pyramidal neurons were performed while stimuli were delivered using a bipolar stimulating electrode placed in the stratum radiatum. LTP was induced with high-frequency stimulation (3 × 100 Hz, 1 s, separated by 10 s, at test intensity) and LTD was induced after low-frequency stimulation (LFS, 1 Hz, 600 bursts). Measurements were made for 45 min following plasticity induction. Our results show that the deleterious effect of alcohol on both types of plasticity was dependent upon both the number of alcohol intoxications and the delay after being intoxicated.

O5.4
ALCOHOL INTOXICATIONS DURING ADOLESCENCE INCREASE MOTIVATION FOR ALCOHOL IN ADULT RATS

M. Naassila1, V. Warnault2, R. Legastelois1, C. Vilpoux1, B. Botia1, H. Houchi1, O. Pierrefiche1, J. Jeanblanc1, M. Kervern3 and S. Alaux1

1.      1Université de Picardie Jules Verne, Amiens, France
2.      2Gallo Research Center, Emeryville, CA, USA
3.      3Centre de Psychiatrie & Neurosciences, Paris, France

Abstract

Background. Recent studies suggested that individuals who start drinking at an early age are more likely to develop alcohol dependence. We analyzed in Sprague–Dawley rats the consequences of intermittent ethanol (EtOH) intoxications (IEI) during adolescence on later motivation to consume EtOH.

Methods. Every 2 days, rats received an EtOH injection (3.0 g/kg) for 2 consecutive days and across 14 days. The adolescent period window (adolescence vs peri-adolescence/puberty), frequency of EtOH exposure (every 2 days vs every day) and specificity towards EtOH rewarding effects (ethanol or amphetamine-induced place preference) were analyzed. Susceptibility to relapse, sensitivity to motivational properties of EtOH and basal level of anxiety-like behaviour were tested. An array of neurotransmitter-specific genes was created to assess persistent gene expression alterations in adult brain.

Results. We found that IEI specifically during adolescence and including 2-day periods without EtOH (‘withdrawal’) increased later preference and motivation for EtOH (higher breakpoint). IEI also decreased both rewarding and aversive properties of EtOH and increased the basal level of anxiety-like behaviour. In addition, during adolescence, two EtOH (3.0 g/kg) intoxications produced an alteration of long-term potentiation (LTP) of hippocampal synaptic plasticity 2 days, but not 1 day post-injection. Our behavioural and electrophysiological data demonstrate that the 2-day periods of withdrawal are important in the short-term effects of EtOH and on the long-term vulnerability to EtOH abuse. Our study also demonstrates that adolescence is the window of vulnerability to EtOH addiction after IEI. Interestingly, we identified modifications of gene expression regarding several candidate genes involved in alcohol addiction.

Conclusions. Altogether, our data highlight the fact that delaying the onset of alcohol binges and informing about its impact on vulnerability to addiction is a public health priority.




Bourse de thèse
Posté le 16/11/2011, 08:09

Une allocation Inserm-Région a été accordée à Mademoiselle Hélène LACAILLE pour la préparation d’une thèse dans l’Unité Inserm 982 sur le thème « Caractérisation des effets délétères de l'alcool en conditions de Binge Drinking sur le cerveau adolescent. Etude de l'implication du peptide PACAP comme agent neuroprotecteur endogène et exogène ». Melle LACAILLE effectuera ses recherches sous la direction des Dr Dominique DUTERTE-BOUCHER et David VAUDRY.




Présentation au Groupe d'utilisateurs d'imagerie
Posté le 09/11/2011, 16:35

En mai 2011, le Professeur Dora Duka a présenté les recherches les objectifs du projet AlcoBinge au groupe d'utilisateurs d'imaginer (SCRC groupe) à l'Université de Sussex. Sa conférence était intitulée «binge drinking alcool chez les jeunes adultes: Relation entre les déficits cognitifs / affectifs et des dommages au cerveau», et a permis de rétroaction sur les questions méthodologiques qui peuvent survenir dans le projet.




Association britannique pour le cours de psychopharmacologie clinique certificat
Posté le 09/11/2011, 16:26

Chaque année, l'Association britannique pour la psychopharmacologie tenir une série de cours dans le cadre de leur cours de certificat clinique. Prof Dora Duka contribue au module mésusage de substances intitulée «La psychologie de l'abus des drogues; principes généraux» qui se tient chaque année en Juin, où elle présente des données provenant du projet AlcoBinge. Il s'agit d'un module de spécialiste en état ​​de l'art-psychopharmacologie des psychiatres dans le cadre de leur développement professionnel continu.




Présentation donnée lors du Colloque de pédopsychiatrie universitaire
Posté le 09/11/2011, 15:42

Prof Dora Duka et le Dr Tamzin Ripley a présenté les résultats expérimentaux pour les universitaires et les cliniciens à une «pédopsychiatrie Symposium académique» le 12 Octobre 2011. Ceci a été accueilli par le Brighton et du Sussex Medical School en partenariat avec la Fiducie Sussex Partnership NHS. Le symposium, entitiled «Est-psychiatrie Transdiagnostic l'avenir? Thèmes cliniques et neuroscientifique sur le TDAH, la dissociation, dérèglement émotionnel et le DSM-V 'inclus une série de discussions mettant en évidence la recherche translationnelle de neurosciences fondamentales à la pratique clinique.




1 2 3 4 5 6 7 8 9
Recherche
Newsletters
Evènements
Partenaires financiers
Conçu par Alexis Lebon © 2017 - Tous droits réservés.