Nouvelles
Symposium sur le binge drinking au meeti...

Congrès français de Psychiatrie , symp...

Binge drinking : une catastrophe annoncée ? Par sebastien chary dans Newsletter - CQFPSY       Retour CFP 2015Sessions thématiques du congrès 2015 :S22 &...
Le Figaro : Le binge drinking affecte vi...

Le binge drinking affecte visiblement le cerveau Mots clés : binge drinking, alcool, Addiction, jeunes, adolescents, réveillon Par Pauline Fréour - le 28/1...
Le Figaro : Binge drinking: comment la m...

Binge drinking: comment la mémoire est-elle touchée? Mots clés : alcool, jeunes, adolescents Par Mickael Naassila - le 11/09/2015 AVIS D'EXPERT - Les connaissances s...
Le Courrier picard: PICARDIE La biture e...

PICARDIE La biture express fait un ravage chez les ados Publié le 03/09/2015 Courrier picard Il suffit de deux bitures express (binge drinking) en 24 heures pour que la mémoire soit att...
Le Monde : Deux cuites, et une mémoire ...

Deux cuites, et une mémoire qui flanche LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | 17.08.2015 à 15h23 • Mis à jour le 18.08.2015 à 19h04 | Par Sandrine Cabut image: http://s2.lemde.fr/image2x/2015/...

Nouvelles

Séminaire prévention Binge Drinking organisé par le BNEI Bureau National des Elèves Ingénieurs à Paris le jeudi 24 avril 2014
Posté le 02/05/2014, 02:03

Le Pr Mickael NAASSILA est intervenu lors du séminaire de sensibilisation à la prévention organisé le jeudi 24 avril 2014 à l'ENSAM Paris sur le thème du binge drinking.

L’assemblée était principalement composée de responsables administratif d’écoles (ingénieurs, commerce) et de responsables associatifs étudiants (Président de BDE en majorité). Des acteurs de la prévention des conduites addictives seront aussi présents : MILDECA, Campus responsable, Sécurité routière, service H&S...

Télécharger le programme ici
 
 
Dans une volonté de responsabiliser les dirigeants d’association, et d’encourager le travail synergique  entre étudiants et administratifs des écoles supérieures d’ingénieur et de commerce en France sur le sujet des risques liés aux événements festifs, le BNEI (Bureau National de Élèves Ingénieurs), la CDEFI (Conférence des Directeurs des Écoles Françaises d’Ingénieurs), la CGE (Conférence des Grandes Écoles) et le BNEC (Bureau National des Élèves en écoles de Commerce) ont créé la démarche Cpas1option.

Basé sur une charte de bonnes pratiques, ce programme s’appuie sur le travail synergique entre Président du Bureau des Élèves et Directeur d’école, en plaçant au cœur de celui-ci le dialogue et la transparence, et en mettant à disposition des deux acteurs, différents outils pour les accompagner, notamment un site internet et un guide pratique.

L’équipe Cpas1Option organise des séminaires productifs rassemblant élèves-ingénieurs et directeurs d’école et professionnels de la prévention. Ces séminaires ont pour objectifs de trouver ensemble des nouvelles idées en matière de prévention et d’accroître la prise de conscience et l’engagement du binôme, pour l’adoption d’une démarche prévention commune.

Afin de découvrir ou redécouvrir la démarche Cpas1option, et d'approfondir vos connaissances sur les causes et les conséquences de la consommation d'alcool chez les jeunes, ainsi que sur les moyens de réduire les risques liés à cette consommation,  les signataires ont organisé le « séminaire de sensibilisation » qui s'est tenu à l’ENSAM-Paris le 24 avril 2014 de 13h à 18h.

 Pour en savoir plus sur la démarche Cpas1option.




Article paru dans Metronews le 22 avril 2014
Posté le 02/05/2014, 01:33

Les résultats du projet AlcoBinge ont été cités dans un article paru en ligne récemment dans Metronews:

http://www.metronews.fr/info/schizophrenie-et-alcool-un-lien-de-cause-a-effet-dangereux/mndv!dfDr6vJDVPUEo/

L'article rapporte les résultats obtenu par le GRAP INSERM ERi 24 de l'Université de Picardie Jules Verne sur lrs effets d'une consommation légère d'alcool à l'adolescence dans un modèle neurodéveloppemental de schizophrénie chez le rats. Les données démontrent que les rats "schizophrènes" adultes sont particulièrement vulnérables à l'addiction à l'alcool après avoir consommé volontairement de faibles quantités d'alcool à l'adolescence. Ces études confirment que l'exposition à l'alcool à l'adolescence est un facteur de risque dans la vulnérabilité à développer l'addiction à l'alcool.




Article du JDD sur l'alcool et le cerveau avec citation du Projet AlcoBinge
Posté le 30/12/2013, 12:51

http://www.lejdd.fr/Societe/Sciences/L-ivresse-cote-face-645871

Société | 28 décembre 2013 | Mise à jour le 30 décembre 2013

 

L'ivresse, côté face

Un groupe de recherches de l'Inserm démontre comment le violent neurotoxique qu'est l'alcool détruit irrémédiablement les structures cérébrales.

 

1) Un effet anxiolytique et hypnotique

Six minutes seulement s'écoulent entre le moment où l'alcool est absorbé et celui où il commence à imbiber le cerveau. Une première sensation plaisante, dès le premier verre. L'alcool est un dépresseur du système nerveux central : il ralentit son activité, a un effet anxiolytique, hypnotique et sédatif. La première action de l'éthanol contenu dans toutes les boissons alcoolisées, c'est la libération de dopamine dans le noyau accumbens, un ensemble de neurones qui semble jouer un rôle important dans le système de récompense : le plaisir, le rire mais aussi l'accoutumance. À court terme, il a un effet anxiolytique remarquable. Le souci : avec la répétition des excès, le noyau accumbens devient moins sensible aux effets de l'alcool. "Pour obtenir le même niveau de satisfaction, il va falloir en consommer davantage", prévient le Pr Mickaël Naassila, directeur du groupe de recherche sur l'alcool et les pharmacodépendances à l'Inserm.

"En libérant de la dopamine, on joue sur le système opioïde endogène, un des systèmes neurochimiques qui joue un rôle essentiel dans les phénomènes d'addiction, explique-t-il. Contrairement aux autres drogues, l'alcool perturbe le fonctionnement et la transmission entre les neurones en entrant jusque dans les cellules et leurs noyaux. Les récepteurs NMDA du glutamate, essentiels à la mémoire et à la plasticité synaptique, activent les régions cérébrales qui contrôlent nos comportements, or l'alcool empêche cette activation." Avec un premier effet aigu : la désinhibition. L'éthanol se loge aussi dans les récepteurs du GabaA, "cibles des somnifères, des anxiolytiques, des benzamides, indique le Pr Naassila. D'où un effet anesthésiant, sédatif, hypnotique, voire amnésiant."

2) Pas tous égaux face à l'addiction

D'un individu à l'autre, les structures cérébrales ne sont pas touchées de la même manière. "L'action de l'alcool sur l'organisme peut varier de 2 à 3 suivant les individus et son devenir dans l'organisme de 3 à 4", relève le Pr Naassila. Dernièrement, des chercheurs de l'université de Newcastle ont identifié un gène qui régulerait la consommation et pourrait provoquer une consommation excessive d'alcool lorsqu'il est défectueux : le Gabra1. "Une mutation dans un seul gène peut modifier la sensibilité aux effets euphorisants de l'alcool, commente le Pr Naassila. Même s'il faut aussi prendre en considération les facteurs environnementaux, certaines personnes pourraient être plus sensibles et développer plus facilement une addiction."

La femme est plus vulnérable, sans doute en raison d'une proportion d'eau moindre dans l'organisme : 50% contre 60% pour un homme. L'alcool diminue la libération de l'hormone antidiurétique (ADH) synthétisée dans l'hypothalamus, entraînant une déshydratation importante à laquelle le cerveau est très sensible. Résultat : des migraines, des nausées… Une "cuite" laisse des traces. L'éthanol a déprimé le fonctionnement du cerveau avec notamment des effets toxiques sur la substance blanche, responsable de la propagation des informations dans le système nerveux. "L'alcool est un neurotoxique, un véritable poison, souligne le Pr Naassila. Ce n'est pas pour rien qu'il est proscrit aux femmes enceintes."

3) Les ados victimes du "binge drinking"

L'alcool est particulièrement nocif pour le cerveau des adolescents, qui n'arrivera à maturité qu'à 25 ans. À quantité égale absorbée, l'alcool va tuer deux à trois fois plus de neurones dans le cerveau d'un adolescent que dans celui d'un adulte. Plus inquiétant encore : des études ont récemment démontré que, chez le jeune singe, l'intoxication à l'alcool bloque la production de nouveaux neurones. Dans le cadre du projet européen AlcoBinge, des scientifiques français et britanniques ont constaté que, comparativement à d'autres buveurs, les jeunes qui s'adonnent au binge drinking présentent plus d'atteintes cérébrales et qu'elles ciblent les mêmes structures que les patients alcoolo-dépendants, avec une atrophie cérébrale majeure.

Les chercheurs ont pu mesurer les effets de cette "biture express" sur le mécanisme cellulaire de la mémorisation et de l'apprentissage. Ils ont constaté davantage d'erreurs sur les tâches de vigilance chez les étudiants binge drinkers, avec des altérations au niveau de l'hippocampe, qui appartient notamment au système limbique et joue un rôle central dans la mémoire et la navigation spatiale. "Le mécanisme cellulaire est encore touché quarante-huit heures après l'intoxication", insiste le Pr Naassila, dont l'équipe a démontré qu'un rat soumis à une consommation d'alcool à l'"adolescence" devenait fortement motivé pour en boire et perdait le contrôle de sa consommation arrivé à l'âge adulte. Il conclut : "Le risque de dépendance est d'autant plus accru que les intoxications répétées à l'alcool commencent tôt."

Christel De Taddeo - Le Journal du Dimanche

samedi 28 décembre 2013

 




Promotion du projet Alcobinge lors de la Fête de la science 2013 à Amiens
Posté le 07/12/2013, 12:17

Cette année encore le GRAP a participé à la fête de la science et a présenté les recherches sur le binge drinking menées dans le cadre du projet européen AlcoBinge. Cet évènement a eu lieu dans le Chapiteau des Sciences sur la Place René Goblet en plein centre ville d’Amiens Samedi 12 octobre de 13h30 à 19h et le Dimanche 13 octobre de 14h à 17h30. Des flyers du projet Alcobinge ont été distribués et des posters présentant le projet Alcobinge ont été accrochés.

 




Journée d'échanges et de réflexions sur l'hyper alcoolisationdes jeunes organisée par le C.R.A.A. et l'A.N.P.A.A. le 5 décembre 2013 à Bordeaux
Posté le 07/12/2013, 11:51

Le Pr Mickael Naassila est intervenu lors de la Journée d’échanges et de réflexions sur l’hyper alcoolisation des jeunes organisée par le C.R.A.A. et l’A.N.P.A.A. le 5 DECEMBRE 2013 à l'Université Bordeaux IV. Les résultats du projet ALcoBinge ont été présentés à près de 230 participants, majoritairement des professionnels du champ de l'addictologie.

 

télécharger le programme complet.

 

Les conduites d’alcoolisation ont considérablement changé ces dernières années chez les adolescents et les jeunes de 18-25 ans : début plus précoce, augmentation des alcoolisations ponctuelles importantes (API) et des épisodes d’ivresses, notamment chez les filles et chez les étudiants, consommation concomitante d’autres substances psycho-actives. Leurs motivations sont nombreuses et variées : anthropologiques, psychologiques, sociologiques, etc… Ces comportements interpellent de plus en plus les parents, éducateurs, professionnels de santé : que faire pour réduire les risques – individuels et collectifs - de ces comportements ?

A l’occasion de la présentation de l’exposition sur le binge drinking élaborée par l’ANPAA et présentée au sein de l’Université Bordeaux 4, il est apparu important au CRAA et à l’ANPAA de proposer cette journée d’échanges et de réflexions pour tenter de mieux appréhender ces situations et d’élaborer des stratégies de prévention, de réduction des risques et d’accompagnement.

 

 

 

http://www.univ-bordeauxsegalen.fr/fr/campus/la-culture/l-actualite-culturelle/exposition-binge-drinking.html

 

 Pour en savoir plus,

télécharger l'affiche, le programme des rendez-vous autour de l'exposition Binge drinking

consulter le programme du colloque

consulter l'actu sur l'inauguration de l’œuvre de Pierrick Sorin Binge drinking




Présentation des résultats du Porjet AlcoBinge lors des 5ème assises Prévention Addictions de la ville d'Ancenis, le 21 novembre 2013
Posté le 22/11/2013, 22:03

 

Le Pr Mickael Naassila a fait une présentation sur le binge drinking ("ados alcoolisés aux urgences”… ) lors du 5ème colloque consacré aux addictions organisé par la mairie d’Ancenis le jeudi 21 novembre 2013.  La présentation a porté sur les résultats du projet AlcoBinge concernant l’impact du binge drinking sur le cerveau et le risque de devenir alcoolodépendant. Ce Colloque fait aujourd’hui partie des dix rendez-vous les plus importants sur cette thématique à l’échelle nationale.  Près de 500 acteurs de terrain et professionnels (infirmiers, psychologues, enseignants, directeurs d’établissements scolaires, animateurs jeunesse…) venus de Loire-Atlantique et des départements limitrophes, ont assisté à ce colloque.

Voir le programme :

Programme des Assises Prévention Addictions du 21 novembre 2013

Voir l’article de presse :

http://www.ancenis.net/actualite/ancenis/politique-societe/les-assises-addictions-une-affaire-qui-roule




Aticle sur le binge drinking dans La Recherche
Posté le 12/11/2013, 23:06

    

http://listes.u-picardie.fr/wws/d_read/physiologie/alcobinge/actualites/31%20Biture%20et%20cerveau.PDF




Agir en Picardie "La Picardie se mobilise contre le binge drinking"
Posté le 12/11/2013, 22:48

http://listes.u-picardie.fr/wws/d_read/physiologie/alcobinge/actualites/articleAgirEnPICARDIE2013.pdf

 




Présentation des resultats du projet AlcoBinge lors du 3ème congrès international sur les comorbidités psychiatriques, à Barcelone du 23 au 26 Octobre 2013
Posté le 09/11/2013, 11:36

LE Pr Mickael Naassila a présenté les resultats précliniques du projet AlcoBinge sur “la vulnérabilité accrue à l’addiction à l’alcool et ses bases neurobiologiques, induite par le binge drinking à l’adolescence” lors du IIIème congrès international sur les comorbidités psychiatriques, à Barcelone du 23 au 26 Octobre 2013 organisé par la société espagnole des comorbidités psychiatriques (Spanish Society of Dual Disorders (SEPD)). Ce congrès multidisciplinaire a attiré près de 1500 professionnels de santé, chercheurs, universitaires, administrateurs, décideurs politiques et différentes personnes travaillant dans ce champ des comorbidités psychiatriques.

Symposium – SY076

ADOLESCENCE AND ADDICTIVE DISORDERS: INSIGHTS FROM PRECLINICAL STUDIES AND ANIMAL MODELS

Chairs:

Dr. Vincent Van Waes. EA481 Laboratory of Integrative and Clinical Neuroscience / SFR FED 4234 IBCT, Besançon, France. Dr. Kuei-Yuan Tseng. Chicago Medical School. North Chicago, USA.

Speakers:

IMPACT OF PERIADOLESCENT EXPOSURE TO COCAINE, MK-801, AND THE CB1 AGONIST WIN ON PREFRONTAL CORTICAL MATURATION AND FUNCTION IN ADULTHOOD Dr. Kuei-Yuan Tseng. Chicago Medical School. North Chicago, USA.

ALCOHOL INTOXICATIONS DURING ADOLESCENCE INCREASE MOTIVATION FOR ALCOHOL IN ADULT RATS: IMPACT ON GENE EXPRESSION IN THE NUCLEUS ACCUMBENS AND IN A NEURODEVELOPMENTAL RAT MODEL OF SCHIZOPHRENIA Dr. Mickael Naassila. Inserm ERI-24 GRAP. Amiens, France.

SSRI ANTIDEPRESSANTS POTENTIATE METHYLPHENIDATE INDUCED GENE REGULATION IN THE ADOLESCENT STRIATUM: CONCERNS FOR ADDICTION LIABILITY OF METHYLPHENIDATE? Dr. Vincent Van Waes. EA481 Laboratory of Integrative and Clinical Neuroscience / SFR FED 4234 IBCT. Besançon, France.

DISRUPTION OF PREFRONTAL CORTEX FUNCTION BY PSYCHOTOMIMETIC AGENTS: REVERSAL BY ANTIPSYCHOTIC DRUGS Dr. Francesc Artigas. IIBB-CSIC. Barcelona, Spain.

http://www.patologiadual.es/cipd2013/index.htm

http://www.patologiadual.es/cipd2013/docs/program_eng_cipd2013.pdf




Interview sur les résultats du projet AlcoBinge présentés lors du 14ème congrès de la société européenne de recherche sur le cerveau et l'alcoolisme (ESBRA)
Posté le 01/11/2013, 23:06

Discussion autour des résultats du projet européen INTERREGIVA "AlcoBinge" présentés lors du 14ème congrès de la société européenne de recherche sur le cerveau et l'alcoolisme (ESBRA). Impact du binge drinking sur le cerveau à l'adolescence et la vulnérabilité à l'addiction.

 




1 2 3 4 5 6 7 8 9
Recherche
Newsletters
Evènements
Partenaires financiers
Conçu par Alexis Lebon © 2017 - Tous droits réservés.